Mobile menu

Présentation à l'Assemblée Nationale du document de Programmation Budgétaire Pluriannuelle 2018-2020

mercredi, 04 octobre 2017 13:38

Accompagné de ses homologues Ministres de l’Economie et des Finances et du Plan et de la Coopération Internationale, ainsi que du Gouverneur de la Banque Centrale, Dr Doumbouya Ministre du Budget s’est adressé à l’Assemblée Nationale dans le cadre de la tenue du tout premier Débat d’Orientation Budgétaire en République de Guinée, dont l’objectif est d’ouvrir la voie au budget 2018.

A rappeler que ce débat permet au Gouvernement de présenter à l’Assemblée Nationale les grandes orientations de la politique des finances publiques et les priorités budgétaires dans les années à venir sur la base du cadrage macroéconomique dont découle le cadre budgétaire à moyen terme.

L’article 15 de la loi organique relative aux lois de finances stipule que : « chaque année, avant le 1er juillet, le Gouvernement transmet à l’Assemblée Nationale les documents de cadrage à moyen terme définis aux articles 13 et 14 de ladite loi organique, accompagnés d’un rapport sur la situation macro-économique et d’un rapport sur l’exécution du budget de l’exercice en cours. L’Assemblée Nationale organise un Débat d’Orientation Budgétaire en séance publique sur ce rapport. »

Il conviendrait de souligner qu’en dépit de l’ampleur de la tâche, le Gouvernement, par le biais des ministères économiques, a pris plusieurs initiatives devant contribuer efficacement à une meilleure préparation de ce premier Débat d’Orientation Budgétaire et donc du budget pour 2018.

Ce premier Débat d’Orientation Budgétaire dans notre pays s’inscrit dans le cadre légal et réglementaire en vigueur. Il suscite donc un intérêt particulier mais aussi beaucoup d’attentes de l’exécutif vis-à-vis de l’Assemblée Nationale en termes de recommandations mais surtout d’orientations pour que le budget puisse répondre au mieux aux préoccupations de la population qui attend énormément de nous pour l’amélioration de leurs conditions de vie.

Au terme de ce Débat d’Orientation Budgétaire, le Gouvernement va lancer les travaux d’arbitrage au sein des ministères et institutions en ce qui concerne la ventilation des dépenses budgétaires en tenant compte de la programmation budgétaire pluriannuelle ainsi que de la mise en œuvre effective du PNDES.